|

France: LFI appelle à un grand plan de lutte contre l'islamophobie

La France Insoumise (LFI) a appelé, ce jeudi, le Gouvernement français à mettre en place un grand plan de lutte contre l'islamophobie.

10:45 - 29/12/2023 vendredi
MAJ: 12:08 - 29/12/2023 vendredi
AA
Le député français LFI, Thomas Portes.
Crédit Photo : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Le député français LFI, Thomas Portes.

Partageant un communiqué de son parti sur les réseaux sociaux, le député Thomas Portes a rappelé:


En moins de 96 heures, plusieurs mosquées et le domicile privé d'une responsable associative ont été visés par des actes racistes.

"Depuis plusieurs semaines, les actes contre nos compatriotes musulmans se multiplient, encouragés par un racisme d'atmosphère décomplexé. Face à cette islamophobie grandissante, Gérald Darmanin, doit sortir du silence"
, a-t-il déclaré, appelant le ministre de l'Intérieur à mettre en place
"un grand plan de lutte contre l'Islamophobie".

Le député français, Thomas Portes.

Dans son communiqué, LFI a rappelé que
"ces derniers mois ont été ponctués de violences à l'égard de nos compatriotes musulmans
", faisant état d'une hausse significative, depuis le début du mois d'octobre, des actes antimusulmans en France.

Ajoutant que
"ces dernières semaines, le vote par le Parlement du projet de loi xénophobe sur l'immigration a déchainé les meutes racistes",
on peut lire dans le communiqué LFI:

Ces actes inqualifiables s'ajoutent au climat nauséeux des médias mainstream et des émissions bêtifiantes qui ciblent quotidiennement les musulmans de notre pays.

Le parti de gauche cite, ensuite, un certain nombre d'actes islamophobes survenus ces dernières semaines, notamment les tags islamophobes ayant visé, à plusieurs reprises, la mosquée de Pessac (Gironde), celle de la Croix-Rousse à Lyon (Rhône), ou encore une mosquée d'Octeville (Manche) en novembre.


LFI rappelle également la lettre de menace reçue par la mosquée de Valence le 25 novembre, dans laquelle on pouvait notamment lire:


Un bon musulman est un musulman mort.

Le parti de gauche rappelle aussi que le même jour la mosquée de Cherbourg-en-Cotentin a été la cible de tags racistes, singulièrement de l'inscription
"mort aux bougnoules".

LFI mentionne par ailleurs la pendaison d'une tête de cochon devant une boucherie halal à Dunkerque, le 20 décembre, ainsi que d'autres cas survenus depuis, dans l'Hexagone.

"Ainsi, de nombreux actes comme ceux-ci sont répertoriés en France, et laissent se découvrir un climat de haine islamophobe inquiétant. Nous ne pouvons accepter que nos compatriotes musulmans soient la cible des hordes racistes et des milices d'extrême droite. Le ministre de l'Intérieur doit décréter un grand plan de lutte contre l'islamophobie et le racisme"
, lit-on dans la conclusion du communiqué LFI.

À lire également:



#France
#Islamophobie
#La France Insoumise
#Thomas Portes
#LFI
il y a 6 mois