|

Palestine/Gaza: les manifestations en soutien à la Palestine se poursuivent en Espagne et en France

L'Espagne ainsi que la France ont été, samedi, le théâtre de nouvelles manifestations de soutien à la Palestine, suite à la reprise des attaques israéliennes sur la bande de Gaza.

20:16 - 2/12/2023 Cumartesi
MAJ: 20:18 - 2/12/2023 Cumartesi
AA
Les manifestants ont soutenu la résistance palestinienne comme ici à Paris.
Crédit Photo : AA /
Les manifestants ont soutenu la résistance palestinienne comme ici à Paris.
Des manifestations ont eu lieu dans les deux pays, notamment dans les grandes villes comme Madrid, Barcelone, Valence, Grenade et Bilbao en Espagne et Paris, Nice, Strasbourg en France. Tout d'abord en Espagne, les manifestants ont appelé le gouvernement espagnol et ceux des pays européens à
"faire pression sur Israël pour qu'il cesse le feu et mette fin au génocide''.


A Madrid, les protestataires ont scandé des slogans tels que :
"Boycottez Israël", "Israël, tueur des Palestiniens", "Du fleuve à la mer, la Palestine vaincra", "la prison pour Netanyahou" et "Liberté pour la Palestine".


Les manifestants ont, également, brandi des drapeaux palestiniens et appelé le gouvernement espagnol à rompre les relations diplomatiques avec Israël jusqu'à ce qu'un
"cessez-le-feu permanent"
soit décrété.

"Nous appelons la communauté internationale à prendre les mesures nécessaires pour mettre fin aux attaques à Gaza, à la discrimination contre les Palestiniens et aux violations des droits de l'homme"
, indique un communiqué lu par un protestataire lors d'un rassemblement.

Manifestations en France malgré les interdictions


En France, plus d’un millier de personnes se sont rassemblées, samedi, dans la ville de Nice (département des Alpes-Maritimes) pour réclamer un cessez-le-feu à Gaza. Le cortège parti de la Place Garibaldi en direction de la Place Masséna, a ensuite rallié son point de départ sous de nombreux slogans visant à réclamer la paix dans la bande de Gaza.


"Cessez-le-feu", "un État pour la Palestine" ou encore "État d’Israël, État criminel"
, ont notamment scandé les manifestants présents.


Plusieurs pancartes et banderoles ont par ailleurs été déployées avec notamment les inscriptions
"stop génocide" et "libérez Gaza".

Cette manifestation avait été interdite, comme les précédentes, par le préfet des Alpes-Maritimes avant que le tribunal administratif ne l’autorise considérant que l’arrêté portait une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté d’expression et de manifestation.


Le Collectif 06 pour une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens, à l’initiative de l’événement, a fait savoir, au moment de la dispersion, qu’une nouvelle manifestation se tiendrait samedi prochain.


Plus tôt dans la journée, ses dizaines de milliers de personnes s'étaient rassemblées à Paris, la capitale française, pour appeler à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et dénoncer les massacres qui y sont perpétrés par Israël,


Plusieurs personnalités politiques étaient présentes au rassemblement parti de la Place de la République notamment
Jean Luc Melenchon, Manuel Bompard et Mathilde Panot de LFI et Marine Tondelier, d'Europe Écologie Les Verts.
"Enfants de Gaza, enfants de Palestine, c'est l'humanité qu'on assassine", ont scandé les manifestants qui brandissaient des drapeaux palestiniens.


A lire également :




#Manifestations
#Espagne
#Palestine
#Paris
#Strasbourg
#Nice
#Manifestations pro-Palestine
3 ay önce
default-profile-img