|

Le préfet interdit la manifestation prévue samedi à Nice pour la paix à Gaza

Le préfet des Alpes-Maritimes, Hugues Moutouh, a interdit la manifestation prévue samedi à Nice et visant à réclamer un cessez-le-feu dans la Bande de Gaza, comme en atteste un arrêté consulté par la presse.

18:08 - 1/12/2023 vendredi
MAJ: 18:59 - 1/12/2023 vendredi
AA
Manifestation en faveur d'un cessez-le-feu immédiat à Gaza organisée par les syndicats français CGT, Solidaires et FSU à Paris, en France, le 18 novembre 2023. Crédit photo: BERTRAND GUAY / AFP
Manifestation en faveur d'un cessez-le-feu immédiat à Gaza organisée par les syndicats français CGT, Solidaires et FSU à Paris, en France, le 18 novembre 2023. Crédit photo: BERTRAND GUAY / AFP

Depuis le début de la guerre le 7 octobre, le représentant a en effet interdit tous les événements de soutien au peuple Palestinien dans la capitale azuréenne, dont des manifestations et une veillée qui s’est tenue mercredi soir à l’occasion de la journée internationale de solidarité avec le peuple Palestinien.


Le tribunal administratif, qui a été saisi après chaque interdiction, a suspendu chacun des arrêtés préfectoraux (à l’exception de celui concernant le rassemblement du 22 octobre), pointant des atteintes graves et illégales aux libertés d’expression et de manifester.

Pour justifier l’arrêté pris ce vendredi, le préfet des Alpes-Maritimes insiste:


Le Collectif 06 qui se revendique pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens, n'a d'autre finalité qu'un soutien direct ou implicite au peuple palestinien.

Il pointe également le fait que
"lors de la manifestation du 26 novembre 2023 du Collectif 06 Pour une Paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens, plusieurs pancartes ont été brandies sur lesquelles étaient inscrits les mots "ISRAËL Régime colonial, terroriste, criminel et d'apartheid" ou "Stop génocide, boycott Israël État raciste", que des affiches de boycott accusant Israël d'avoir tué des enfants palestiniens (MURDERED BY ISRAEL) ont été placardées".

Selon les informations d’Anadolu, cet arrêté va lui aussi être contesté dans les prochaines heures devant le tribunal administratif de Nice.


À lire également:





#​​​​​​​France
#Nice
#manifestations pro-Palestine
#Gaza
#Palestine
#Cessez-le-feu
#Restriction de l'expression
il y a 3 mois
default-profile-img