|

Rwanda: 30 ans de traumatismes

20:00 - 10/04/2024 mercredi
MAJ: 13:07 - 8/04/2024 lundi
AFP

Agatha, une Rwandaise violée pendant le génocide de 1994, et Agnès, sa fille née après le calvaire de sa mère, partagent certains de leurs souvenirs douloureux de cette période traumatisante et des années qui ont suivi, alors que le Rwanda s'apprête à commémorer les 30 ans de ces 100 jours sanglants qui ont fait plus de 800.000 morts. "Personne ne croyait qu'il allait continuer à vivre parce qu'on avait vécu quelque chose de terrible", dit Agatha. "Le côté de ma mère (Tutsi) m'appelait Interahahmwe, "une génocidaire", et le côté de mon père (Hutu) me traitait de serpent. Entre les deux, je ne savais pas qui j'étais", dit Agnès.

#Rwanda
#génocide
#Afrique
#Tutsi
il y a 3 mois