|

Burundi: 100 000 déplacés à cause des inondations

Le gouvernement du Burundi et la représentante de l'ONU sur place ont lancé un appel à une aide financière pour faire face aux "effets dévastateurs" des pluies saisonnières qui, exacerbées par le phénomène climatique El Niño, ont fait près de 100 000 déplacés, ont rapporté, mercredi, plusieurs médias.

17:00 - 18/04/2024 Perşembe
AA
Des femmes marchent dans les eaux polluées de Buterere, au nord-ouest de Bujumbura.
Crédit Photo : STRINGER / AFP (Archive)
Des femmes marchent dans les eaux polluées de Buterere, au nord-ouest de Bujumbura.
"Au Burundi, pays le plus pauvre au monde en termes de PIB par habitant selon la Banque mondiale et l'un des 20 pays les plus vulnérables au changement climatique selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), les pluies ont été quasiment ininterrompues depuis septembre, au lieu des deux saisons des pluies habituelles (septembre-janvier et mars-mai)",
rappelle VOA.

Au total, entre septembre et le 7 avril,
"203 944 personnes ont été affectées"
par des inondations, des glissements de terrain, des vents violents et de la grêle, et
"le nombre de déplacés internes a augmenté de 25% pour atteindre les 96 000 personnes",
ont souligné mardi dans un communiqué le ministre de l'Intérieur, Martin Niteretse, et la coordinatrice résidente du Système des Nations unies au Burundi, Violet Kenyana Kakyomya, indique le même média.

Le communiqué fait également état de
"pertes en vies humaines",
sans donner de bilan, de
"destructions des champs de culture, des moyens de subsistance, d'habitations et d'infrastructures socio-économiques".

À lire également:





#Burundi
#inondations
#Environnement
#El Niño
#Changements climatiques
1 ay önce