|

France: le ministre de l'Intérieur va proposer la dissolution de trois groupuscules d'ultra-droite

Le ministre français de l'Intérieur a exprimé, mardi, sa volonté de dissoudre trois groupuscules d'ultra-droite, lors d'une interview accordée à la radio française et dont le contenu a été partagé sur les réseaux sociaux.

18:41 - 28/11/2023 الثلاثاء
MAJ: 17:50 - 6/12/2023 الأربعاء
AA
Le ministre français de l'Intérieur, Gérald Darmanin. Crédit photo: LUDOVIC MARIN / AFP
Le ministre français de l'Intérieur, Gérald Darmanin. Crédit photo: LUDOVIC MARIN / AFP
"Je vais proposer la fin d’un groupe qui s’appelle la Division Martel. Et puis de deux autres, dont je ne peux pas évoquer les noms, puisque nous rentrons dans le contradictoire, mais qui sont directement liés aux mobilisations d’extrême droite"
, a déclaré Gérald Darmanin.

Le ministre a justifié son attitude par la mobilisation de certains groupuscules violents qui menacent la paix sociale en France.


Et d'expliquer:


Je crois qu’il y a dans l’ultra-droite une mobilisation qui veut nous faire basculer (...) dans la guerre civile.

Et, sur un ton ferme, Darmanin a déclaré qu'il ne
"laisserait aucune milice qu’elle soit d’extrême droite ou d’un autre courant radical faire la loi à la place des procureurs et des policiers".

Ces déclarations de Darmanin interviennent suite à un défilé violent, samedi dernier, d'environ 80 militants d'ultra-droite dans le quartier populaire de la Monnaie à Romans-sur-Isère en réaction au décès d'un lycéen de 16 ans, Thomas, mortellement blessé par couteau, lors d'un bal dans la Drôme (sud-est), dans la nuit de samedi à dimanche 18-19 novembre, et dont les circonstances et le mobile font encore l'objet d'investigations.


Lors de cette manifestation, 20 personnes ont été interpellées, dont 17 ont été placées en garde à vue.

Selon les chiffres relayés par les médias français, citant des sources officielles, il y aurait quelque 3 300 militants d'ultradroite à travers toute la France dont 1 300 fichés "S".


À lire également:



#France
#Dissolution
#Extrême droite
#Politique
#Gouvernement
٪d أشهر قبل