|

Le Pakistan interrompt le rapatriement des réfugiés afghans

Le Pakistan a suspendu le rapatriement des réfugiés afghans, a déclaré mardi Filippo Grandi, chef de l'agence des Nations Unies pour les réfugiés, après avoir rencontré le Premier ministre Shehbaz Sharif dans la capitale Islamabad.

15:29 - 10/07/2024 Çarşamba
AA
Le Premier ministre pakistanais Shehbaz Sharif.
Crédit Photo : HANDOUT / Pakistan Prime Minister Office / AFP
Le Premier ministre pakistanais Shehbaz Sharif.
Grandi a exprimé son appréciation pour la suspension du
"Plan de Rapatriement des Étrangers Illégaux"
et a demandé des assurances pour qu'il reste en suspens, selon un communiqué du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR).

Grandi, qui terminait mardi une visite de trois jours au Pakistan, a appelé à maintenir la
"fière tradition"
d'hospitalité du pays envers les Afghans nécessitant une protection internationale continue.

En octobre dernier, le Pakistan avait annoncé le rapatriement des réfugiés afghans en situation irrégulière sur son territoire. Jusqu'à présent, selon les statistiques du ministère de l'Intérieur, plus de 500 000 réfugiés afghans sont retournés dans leur pays.


Lors de ses discussions, Grandi a insisté sur la nécessité d'une extension
"opportune"
des cartes de preuve d'enregistrement, un document d'identité crucial détenu par plus de 1,3 million de réfugiés afghans.

Louant les défis auxquels le pays est confronté et la générosité admirable du gouvernement pakistanais, Grandi a appelé à une révision urgente du modèle d'aide pour trouver des solutions et partager les responsabilités, notamment en développant de nouveaux partenariats et en adoptant des approches innovantes pour traiter la situation prolongée de déplacement.


"Nous devons saisir cette opportunité pour accélérer les solutions et avoir une vision plus large pour le peuple afghan au Pakistan"
, a-t-il noté. Le Haut Commissaire a proposé de travailler à un dialogue plus tard cette année, réunissant des parties prenantes clés, y compris des représentants du gouvernement, des acteurs du développement et du secteur privé, pour développer un ensemble de solutions bénéfiques à la fois pour la population afghane vivant au Pakistan et pour le pays hôte.

Grandi s'est également engagé à redoubler d'efforts pour créer des conditions favorables aux retours en Afghanistan, y compris en termes de conditions matérielles, d'accès aux services, d'opportunités d'emploi et de droits, ouvrant la voie à des retours volontaires durables à l'avenir.

"En attendant, alors que le Pakistan continue d'accueillir environ 3 millions d'Afghans, toutes les solutions doivent être explorées en plus du rapatriement volontaire, y compris la réinstallation dans des pays tiers et des solutions à plus long terme au Pakistan"
, a conclu le communiqué.

Selon les dernières statistiques de l'ONU, environ 1,3 million d'Afghans jouissent du statut de réfugiés enregistrés au Pakistan, tandis que 880 000 autres ont un statut légal pour rester. Les responsables pakistanais estiment qu'environ 700 000 Afghans demandant l'asile ont afflué au Pakistan depuis la prise de pouvoir des talibans en août 2021. Cependant, seuls 75 000 d'entre eux ont jusqu'à présent quitté le pays pour d'autres destinations.


À lire également:




#Pakistan
#Afghanistan
#Asie
11 gün önce