|

Au Vietnam, quand le "village de l'encens" se fait instagrammable

Au Vietnam, le "village de l'encens" s'est plié à la mode Instagram pour accueillir les touristes qui, à l'approche du Nouvel an lunaire, veulent leur photo au milieu des bâtonnets aux couleurs éclatantes.

10:50 - 24/01/2024 Wednesday
MAJ: 11:10 - 24/01/2024 Wednesday
AFP
Un travailleur prépare des bâtonnets d'encens dans une cour du village de Quang Phu Cau, à la périphérie de Hanoi,  le 20 janvier 2024.
Crédit Photo : Nhac NGUYEN / AFP
Un travailleur prépare des bâtonnets d'encens dans une cour du village de Quang Phu Cau, à la périphérie de Hanoi, le 20 janvier 2024.

À travers le pays de l'Asie du Sud-Est, de nombreuses familles vivent de la confection de bâtonnets d'encens à partir de bambou, dont le savoir-faire se transmet de génération en génération. Mais à Quang Phu Cau, près de la capitale Hanoï (nord), certains artisans ont ajouté une pointe de modernité à leur technique centenaire.


En plus du rouge traditionnel, Dang Thi Hoa utilise des colorants jaune, bleu et vert pour étoffer son offre et satisfaire les visiteurs venus pour un post Instagram.
"Je suis fier du savoir-faire traditionnel de notre famille, et aussi je suis heureux que notre village devienne plus connu"
, déclare la femme âgée de 45 ans, impliquée dans la confection d'encens depuis trois décennies.
"Je gagne plus d'argent"
, confie-t-elle à l'AFP.

Les villageois demandent 50.000 dongs (environ 2 euros) pour accéder aux zones photogéniques. Sur le réseau social, des centaines de publications témoignent de la popularité de l'endroit: les touristes se plaisent à poser au milieu des bottes de bâtonnets qui sèchent au soleil, et forment un tableau aux couleurs flamboyantes.

Devant l'un des temples du village, des centaines de bouquets sont arrangés en forme de carte du Vietnam. Non loin de là, un escalier en métal a été installé pour offrir un point de vue en hauteur.
"J'ai chargé une ou deux personnes d'aider les visiteurs à trouver le meilleur angle pour les photos. Et de s'assurer qu'ils ne perturbent pas le séchage des bâtonnets"
, explique Nguyen Huu Long, un autre commerçant de 58 ans.

L'artisan se dit très occupé à l'approche du Têt, le Nouvel an vietnamien, où les familles se réunissent et allument des bâtons d'encens dans les temples et dans les foyers, sur les autels dédiés aux ancêtres. Les touristes ont l'air d'apprécier les attentions des locaux.

"Cet endroit est super joli, il y a plein de couleurs, c'est vraiment génial pour Instagram",
a assuré Catherine Caro, une touriste venue des Philippines.

À lire également:



#Vietnam
#loisirs
#tradition
#internet
#tourisme
3 months ago