|

Cachemire: deux rebelles présumés et un paramilitaire tués

Deux rebelles présumés et un paramilitaire ont été tués, tandis que six membres des forces de sécurité ont été blessés lors d'affrontements au Cachemire sous administration indienne, a annoncé mercredi la police.

10:58 - 13/06/2024 Perşembe
AFP
Le Cachemire est divisé entre l'Inde et le Pakistan depuis leur indépendance de la domination britannique en 1947, et les rivaux ont mené trois guerres pour le contrôle du territoire.
Crédit Photo : STR / AFP
Le Cachemire est divisé entre l'Inde et le Pakistan depuis leur indépendance de la domination britannique en 1947, et les rivaux ont mené trois guerres pour le contrôle du territoire.

Le premier incident a eu lieu mardi soir à Hiranagar, un village proche de la frontière avec le Pakistan. Les forces de sécurité se sont rendues dans ce village frontalier, où un homme a été tué lors d'une première fusillade. La police soupçonne qu'il venait du côté pakistanais.


"Un autre rebelle, qui se cachait dans la zone et tirait par intermittence, a également été tué plus tard"
, a déclaré à l'AFP un porte-parole de la police, ajoutant qu'un paramilitaire blessé lors des affrontements est décédé à l'hôpital.

Selon la police, les deux militants auraient récemment traversé la frontière depuis le Pakistan et auraient demandé de l'eau aux villageois. Quelques heures plus tard, des rebelles présumés ont lancé des grenades et tiré sur un poste de contrôle militaire dans la région isolée de Doda, à environ 100 kilomètres au nord, blessant six soldats et un policier.

Les blessés ont été transportés à l'hôpital, a précisé le commissaire de police Javaid Iqbal.
"Des recherches sont en cours dans la zone forestière"
, a-t-il indiqué.

Incidents récents et tensions croissantes


Ces incidents surviennent quelques jours après qu'un homme armé a ouvert le feu sur un bus rempli de pèlerins indiens revenant d'un sanctuaire hindou dans le district de Reasi, au sud du Cachemire, tuant neuf personnes et en blessant des dizaines. Des survivants hospitalisés ont déclaré mardi à l'AFP que l'agresseur avait continué à tirer sur le bus pendant plusieurs minutes après que celui-ci s'était écrasé dans un ravin.


Les forces spéciales de l'armée et la police ont lancé une chasse à l'homme dans une vaste zone boisée et publié un portrait-robot de l'agresseur, annonçant une récompense de 24 000 dollars pour toute information permettant de le localiser. L'Inde compte environ 500 000 soldats déployés en permanence au Cachemire.

Ces trois incidents consécutifs font suite à une recrudescence des attaques de militants dans les zones du sud à majorité hindoue du territoire à majorité musulmane.


Le Cachemire est divisé entre l'Inde et le Pakistan depuis leur indépendance de la domination britannique en 1947, et les rivaux ont mené trois guerres pour le contrôle du territoire. Les groupes rebelles mènent une insurrection violente depuis 1989, exigeant l'indépendance du Cachemire ou sa fusion avec le Pakistan.


Contexte géopolitique


Le conflit au Cachemire a tué des dizaines de milliers de civils, de soldats et de rebelles. Les affrontements entre rebelles et soldats ont considérablement diminué depuis 2019, lorsque le gouvernement du Premier ministre Narendra Modi a révoqué l'autonomie constitutionnelle limitée de la partie du Cachemire sous contrôle indien. L'Inde accuse régulièrement le Pakistan de soutenir et d'armer les rebelles, une accusation démentie par Islamabad.


Conclusion


Ces nouveaux affrontements soulignent les tensions persistantes et la fragilité de la situation sécuritaire au Cachemire, une région au cœur des tensions entre l'Inde et le Pakistan depuis des décennies.


À lire également:




#Pakistan
#Cachemire
#troubles
#Inde
#Asie
1 ay önce