|

Guerre israélienne contre Gaza: Emmanuel Macron lance un appel en faveur d'un "cessez-le feu durable"

Le président français, Emmanuel Macron, a appelé, samedi 2 décembre, à Dubaï, aux Emirats arabes unis, à l’occasion du sommet de l'ONU sur le climat (COP28), à un cessez-le-feu durable au Proche-Orient, et à redoubler d'efforts pour y parvenir.

17:56 - 2/12/2023 Cumartesi
AA
Le président français Emmanuel Macron s'exprime lors d'une conférence de presse au sommet climatique des Nations unies COP28 à Dubaï, le 2 décembre 2023.
Crédit Photo : Ludovic MARIN / AFP
Le président français Emmanuel Macron s'exprime lors d'une conférence de presse au sommet climatique des Nations unies COP28 à Dubaï, le 2 décembre 2023.

Macron a également appelé Israël à préciser ses objectifs de guerre à Gaza, indiquant que si l'objectif est la destruction totale du Hamas, cela pourrait entrainer dix ans de guerre.


"La destruction du Hamas, qu'est-ce que c'est? Est-ce que quelqu'un pense que c'est possible? Si c'est ça, la guerre durera dix ans et je crois que personne ne sait définir sérieusement cet objectif. Donc il faut que cet objectif soit précisé"
, a expliqué le chef de l'Etat français.

Et d'ajouter:
"Israël a le droit de se défendre mais il faut que ça soit dans le cadre du droit international et de ne pas s'attaquer à la population civile...Il n' y a pas de paix durable pour Israël au prix des vies civiles palestiniennes. Pour la France, il n'y a pas de double standard. Toutes les vies se valent".

Macron qui, peu après l'attaque transfrontalière du Hamas contre les colonies israéliennes dans la couverture de la bande de Gaza, le 7 octobre dernier, avait défendu le droit d’Israël à se défendre, exprimant son plein soutien à l'Etat hébreu, s'est prononcé en faveur d'une trêve humanitaire qui devrait conduire à un cessez-le-feu, à la suite du lourd bilan des victimes palestiniennes.

Le bilan de l’agression israélienne s’élève jusqu'à présent à 15 207 morts et plus de 40 000 blessés, selon le ministère de la Santé de Gaza.


En réponse à ceux qui l'accusait d'avoir retourné sa veste, Macron a affirmé que sa position est cohérente, indiquant que Paris avait proposé une initiative de paix et sécurité pour tous, autour de trois piliers: sécuritaire, humanitaire et politique, soulignant que
"sa rhétorique est cohérente"
et que
"la finalité politique est la promesse des deux États".

A noter que le président français s'envolera pour le Qatar ce samedi, en marge de la COP328 à Dubaï, pour rencontrer l'émir qatari et discuter d'une trêve dans l'enclave.


Vendredi matin, la trêve humanitaire temporaire dans la bande de Gaza, conclue grâce à la médiation qatarie-égyptienne, a pris fin et a duré 7 jours, au cours desquels un cessez-le-feu temporaire a eu lieu, un échange de prisonniers en plus de l'entrée de l'aide humanitaire dans l'enclave, habitée par environ 2,3 millions de Palestiniens.

Depuis le 7 octobre dernier, Israël mène une guerre dévastatrice dans la bande de Gaza qui a entraîné des destructions massives d'infrastructures et des dizaines de milliers de victimes civiles, pour la plupart des enfants et des femmes, en plus d'une catastrophe humanitaire sans précédent, selon les autorités palestiniennes et les sources onusiennes.


À lire également:




#France
#​​​​​​​Israël
#Palestine
#COP28
#Emmanuel Macron
#ONU
3 ay önce
default-profile-img