|

ONU: Le Conseil de sécurité adopte une résolution demandant l'arrêt des attaques des Houthis

Le Conseil de sécurité de l'ONU a voté, au soir de ce mercredi, un projet de résolution américaine appelant à un arrêt "immédiat" des attaques du groupe yéménite Houthi contre les navires commerciaux en mer Rouge.

09:49 - 11/01/2024 jeudi
MAJ: 10:21 - 11/01/2024 jeudi
AA
Des membres de la Garde côtière yéménite affiliés au groupe des Houthis patrouillent en mer, le 4 janvier 2024.
Des membres de la Garde côtière yéménite affiliés au groupe des Houthis patrouillent en mer, le 4 janvier 2024.
L'agence de presse américaine Associated Press (AP) a rapporté que le Conseil de sécurité vote ce mercredi soir le projet de résolution condamnant les attaques du groupe et exigeant la cessation
"immédiate"
de ses attaques contre les navires commerciaux en mer Rouge.

Selon la même source, le projet de résolution indique qu'au moins deux douzaines d'attaques houthies entravent le commerce mondial
"et portent atteinte aux droits et libertés de navigation ainsi qu'à la paix et à la sécurité régionales".

Plus tôt dans la journée, le secrétaire d'État américain, Antony Blinken, a mis en garde, lors de sa visite au Bahreïn, contre les
"conséquences"
de la poursuite des attaques des Houthis en mer Rouge.

Blinken a déclaré aux journalistes:
"Nous avons clairement fait savoir à plus de 20 autres pays que si les choses continuent comme cela s'est produit hier (mardi), il y aura des conséquences"
, a rapporté la chaîne d'information américaine CNN.

Le roi du Bahreïn, Hamad bin Isa Al Khalifa, a reçu le ministre Blinken, au palais Al-Safriya de la capitale Manama, ce mercredi. Le secrétaire d'État américain, qui effectue une
"visite inopinée"
au Royaume, dans le cadre de sa tournée actuelle au Moyen-Orient, selon ce qui a été rapporté par l'agence de presse bahreïnite.

Un navire américain visé


Le groupe yéménite des Houthis a aussi annoncé, ce mercredi, par voie de communiqué, avoir mené
"une opération militaire conjointe avec un grand nombre de missiles balistiques et navals et de drones qui ont visé un navire américain qui apportait son soutien à l'entité israélienne"
, au soir du mardi.

Les Houthis ont déclaré, dans le même communiqué, rendu public sur Telegram, que l'opération était
"une première réponse à l'attaque perfide des forces ennemies américaines"
contre ses forces en mer Rouge, le 31 décembre 2023. À l'époque, le commandement central américain a annoncé que ses forces avaient coulé trois embarcations appartenant aux Houthis et que ses équipages avaient été tués après avoir ouvert le feu contre un navire commercial et des hélicoptères de la marine américaine.

Au matin de ce mercredi, le commandement central américain, Centcom, a indiqué dans un communiqué, rendu public sur la plateforme X, que ses forces, en coopération avec les forces britanniques, avaient abattu 18 drones et 3 missiles tirés par les Houthis, dans leur 26ᵉ attaque contre des navires commerciaux en mer Rouge qui avait eu lieu mardi soir.


En
"solidarité avec la bande de Gaza",
pilonnée par l'armée israélienne avec le soutien américain depuis le 7 octobre dernier, les Houthis ont ciblé, avec des missiles et des drones, des navires cargos en mer Rouge appartenant ou exploités par des compagnies israéliennes ou transportant des marchandises en provenance ou à destination d'Israël.

Le 18 décembre 2023, le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, a fait savoir qu'une force opérationnelle navale avait été formée, avec la participation de plusieurs pays, dont un pays arabe, le Bahreïn, dans le but de contrer les attaques en mer Rouge.


À lire également:



#USA
#Projet de résolution
#Yémen
#Groupe Houthi
#Mer Rouge
#ONU
#Antony Blinken
#Conseil de Sécurité de l'ONU
il y a 6 mois