|

La gravité, nouveau défi de Frank Rubio après 371 jours dans l'espace

Vertige, poids de la gravité: après 371 jours dans l'espace, un record pour un astronaute américain, Frank Rubio doit désormais se réhabituer à déambuler sur Terre.

12:28 - 14/10/2023 samedi
MAJ: 11:56 - 14/10/2023 samedi
AFP
L'astronaute américain, Frank Rubio. Crédit Photo: Handout / ROSCOSMOS / AFP
L'astronaute américain, Frank Rubio. Crédit Photo: Handout / ROSCOSMOS / AFP
"Marcher fait un peu mal les premiers jours, à la plante des pieds et le bas du dos",
explique ce médecin et pilote d'origine hispanique, âgé de 47 ans, lors d'une conférence de presse vendredi au centre spatial Johnson de la Nasa à Houston, au Texas.

"La partie haute des pieds, je l'ai utilisée pour m'accrocher à des barres pendant un an et d'un coup, elle doit supporter tout le poids de mon corps",
analyse-t-il, ajoutant que le vertige dont il a souffert les premiers jours de son retour sur Terre lui est déjà passé. 

Frank Rubio, qui est rentré sur Terre il y a deux semaines, avait décollé en septembre 2022 à bord d'une fusée russe, en pensant partir pour une mission classique de six mois, en compagnie des deux cosmonautes russes.

Mais le vaisseau Soyouz qui devait les ramener - après être resté arrimé à l'ISS le temps de leur mission afin de pouvoir servir de véhicule de secours si besoin - a subi une fuite en décembre, probablement due à un impact de micrométéorite.


Par précaution, l'agence spatiale russe Roscosmos a fait revenir ce vaisseau, et en a envoyé un autre, à vide. Frank Rubio et ses deux collègues russes ont ainsi assuré la mission de l'équipage qui devait initialement arriver à bord de ce deuxième vaisseau et les remplacer.


"Devoir rester un an entier enfermé a été une forme de torture pour moi parce que j'adore être à l'extérieur"
confie M. Rubio, bien qu'il dise avoir apprécié la vie quasi sans gravité dans l’orbite terrestre basse où évolue l'ISS.

"Ca a demandé un changement d'état d'esprit et que je me dise: C'est mon monde pour les 12 prochains mois et il faut que je m'y fasse",
confie-t-il.

Cette mésaventure lui a permis de devenir l'Américain ayant passé le plus long séjour dans l'espace, dépassant le précédent record établi en 2022 par l'astronaute Mark Vande Hei, avec 355 jours consécutifs.


Le record absolu du plus long séjour spatial est détenu par le cosmonaute russe Valeri Poliakov, avec 437 jours.


Lors de son séjour dans l'ISS, Frank Rubio raconte avoir
"fait pousser (...) la première tomate de l'espace",
l'avoir
"placée dans une petite sacoche"
avant de la... perdre.

"J'ai passé entre huit et vingt heures de mon temps personnel à chercher cette tomate",
raconte-t-il, ajoutant:
"beaucoup de gens pensent que je l'ai probablement tout simplement mangée". 

À lire également :





#Science
#Frank Rubio
#astronaute
#USA
il y a 4 mois
default-profile-img