|

Fidan réclame un cessez-le-feu humanitaire à Gaza et accuse l'ONU d'avoir failli

Le ministre turc des Affaires étrangères, Hakan Fidan, a souligné l'urgence d'un cessez-le-feu humanitaire à Gaza.

10:43 - 30/11/2023 Perşembe
MAJ: 11:04 - 30/11/2023 Perşembe
AA
Le ministre turc des Affaires étrangères Hakan Fidan (C), assistent à une conférence de presse avec les membres de l'Organisation de la coopération islamique (OCI), le 29 novembre 2023. Crédit photo: AA
Le ministre turc des Affaires étrangères Hakan Fidan (C), assistent à une conférence de presse avec les membres de l'Organisation de la coopération islamique (OCI), le 29 novembre 2023. Crédit photo: AA

Fidan a animé mercredi une conférence de presse conjointe avec des représentants de l'Organisation de la coopération islamique (OCI) et de la Ligue arabe au siège de l'Organisation des Nations unies (ONU) à New York.


Crédit photo: AA

Interrogé par le correspondant d’Anadolu sur les capacités d’action de la communauté internationale et l’urgence d’agir de manière unie après les chiffres annoncés par l'ONU sur l’énorme destruction et les terribles pertes humaines dans le nord de la bande de Gaza, Hakan a déclaré:
"La réunion de travail intensif d’aujourd’hui vise à assurer que la communauté internationale assume ses responsabilités juridiques et morales. Je pense que c'est très important parce que si nous perdons la boussole morale, nous perdrons notre direction en tant qu'humanité."

Soulignant que la communauté internationale devrait déployer les efforts nécessaires dans tous les domaines, politiques et humanitaires, Fidan a poursuivi:
"Nous avons besoin de toute urgence d'un cessez-le-feu humanitaire, d'une aide humanitaire. Nous avons besoin d'une aide humanitaire de toute urgence."

Dans le même temps, Fidan a souligné que les causes profondes du conflit israélo-palestinien devaient être rapidement traitées et a insisté sur l'importance d'une solution fondée sur la coexistence de deux États.


Le Conseil de sécurité a une nouvelle fois failli à sa mission de maintien de la paix


Par ailleurs, Fidan s'est exprimé également lors d'une session de haut niveau sur la question israélo-palestinienne au Conseil de sécurité des Nations unies à New York, aux États-Unis.


"Le Conseil de sécurité, missionné par la Charte des Nations unies, a une nouvelle fois failli à sa mission de maintien de la paix et de la sécurité internationales,"
a martelé le ministre.

Ce dernier a attiré l'attention sur le sérieux de la situation humanitaire à Gaza.

Crédit photo: AA

"Les attaques traîtres d'Israël contre la bande de Gaza et sa population constituent des crimes de guerre. Nous appelons tous les pays civilisés à se désolidariser de ces crimes,"
a-t-il lancé.

Fidan a notamment souligné le fait que le Conseil de sécurité, missionné par la Charte des Nations unies, a une nouvelle fois failli à sa mission de maintien de la paix et de la sécurité internationales, rappelant que le monde avait plus que jamais besoin d'institutions internationales fortes.

"Bientôt, si nous ne résolvons pas ces questions, nous serons à nouveau confrontés à un radicalisme sévère qui se nourrit de l'injustice,"
a-t-il expliqué.

Fidan a également assuré que de nombreux partenaires soutiennent la nécessité d'un mécanisme de garant, comme proposé par la Türkiye, en ce qui concerne le conflit israélo-palestinien, afin de parvenir à une solution à deux États avec les frontières de 1967.


Notant que des millions de personnes dans différentes parties du monde se sont rassemblées pour manifester leur solidarité avec le peuple palestinien, Fidan a insisté sur le fait que la colère et la tension croissantes face aux crimes commis par Israël risquaient de provoquer des troubles sociaux dans de nombreux pays.


À lire et à voir également:



#Conflit israélo-palestinien
#Cessez-le-feu
#Gaza
#Hakan Fidan
#ONU
3 ay önce
default-profile-img