|

Les premiers vols de rapatriement de migrants vers le Rwanda auront lieu d'ici quelques semaines

La secrétaire britannique à la Santé, Victoria Atkins, a déclaré dimanche que les premiers vols de rapatriement des migrants vers le Rwanda auront lieu d'ici quelques semaines, sans révéler si le gouvernement avait trouvé un transporteur ou non.

12:46 - 15/04/2024 lundi
AA
Le Premier ministre britannique Rishi Sunak (à gauche) et le président rwandais Paul Kagame arrivent à leur réunion au 10 Downing Street, dans le centre de Londres, le 9 avril 2024.
Crédit Photo : Alberto Pezzali / AFP
Le Premier ministre britannique Rishi Sunak (à gauche) et le président rwandais Paul Kagame arrivent à leur réunion au 10 Downing Street, dans le centre de Londres, le 9 avril 2024.

Dans un entretien accordé à Sky News, Victoria Atkins a vivement espéré que les premiers vols en direction du Rwanda auront lieu au printemps et le plus rapidement possible.


Interrogée à propos de l'avion censé transporter les migrants, puisque le Rwanda ne le fera pas, elle a répondu:
"croyez-moi, le ministère de l'Intérieur y travaille"
. Elle ajoute:

Nous avons constaté de réels progrès l'année dernière avec une réduction d'un tiers des traversées, ce qui n'a pas été le cas sur le continent européen.

Atkins a déclaré que le plan du Rwanda n'est
"qu'une partie de notre plan global visant à limiter les flux migratoires".

Il est à noter que RwandAir a rejeté la demande du gouvernement, fin de l'année dernière, après avoir été contacté pour assurer les vols.


Le Premier ministre britannique Rishi Sunak et le président rwandais Paul Kagame se sont rencontrés le 9 avril à Londres pour discuter des premières expulsions de migrants au Rwanda au printemps. Au cours de leur réunion, les deux parties ont espéré que les premiers vols en direction du Rwanda auront lieu au printemps.

Sunak œuvre à relocaliser les demandeurs d'asile qui arrivent clandestinement chaque année au Royaume-Uni, dans le cadre d'un projet qui a fait l'objet d'une série de contestations judiciaires.


Le plan rwandais a été l'un des projets les plus controversés de la politique migratoire du gouvernement, ayant suscité des critiques internationales et des protestations massives à travers le Royaume-Uni.

L'année dernière, Sunak a déclaré que la lutte contre la migration clandestine à travers la Manche figure parmi les cinq priorités de son gouvernement, alors que plus de 45 000 migrants sont arrivés au Royaume-Uni en 2022.


À lire également:




#Rwanda
#Royaume-Uni
#Migrantion
#Rapatriement
#Politique
il y a 2 mois