|

CAN: la Tunisie arrive "avec une grande faim"

Après le "sentiment d'inachevé" laissé par la précédente CAN et le Mondial au Qatar, la Tunisie arrive en Côte d'Ivoire "avec une grande faim",  a confié le défenseur Montassar Talbi.

16:24 - 10/01/2024 Çarşamba
MAJ: 16:58 - 10/01/2024 Çarşamba
AFP
Le défenseur tunisien Montassar Talbi lors du match de football du Groupe F de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2021 entre la Gambie et la Tunisie, au Limbe Omnisport Stadium, à Limbe le 20 janvier 2022.
Crédit Photo : Issouf SANOGO / AFP
Le défenseur tunisien Montassar Talbi lors du match de football du Groupe F de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2021 entre la Gambie et la Tunisie, au Limbe Omnisport Stadium, à Limbe le 20 janvier 2022.

Troisième nation africaine au classement Fifa (28e mondiale), derrière le Maroc (13e) et le Sénégal (20e), les Aigles de Carthage ont pourtant rarement brillé dans la compétition continentale.


En 20 participations, ils n'ont été sacrés qu'une fois, en 2004, à domicile, après avoir été finalistes en Afrique du Sud, en 1996, et en 1965, encore chez eux.

"La Tunisie a toujours été une grosse nation sur le continent africain. On est souvent craints parce qu'on sait comment gagner les matches sur le continent"
, souligne néanmoins Talbi, joueur du FC Lorient (L1).

"Le plus important, et notre difficulté, ça a été d'enchaîner les bonnes performances... On pouvait réaliser de très grosses performances et après chuter, surtout mentalement"
, reconnaît-il.

Pour cette CAN, avec
"une très grosse concurrence"
et où il pronostique
"du beau jeu"
et
"un beau spectacle"
, il faudra justement être régulier, prévient Talbi.
"Il y a au moins dix nations qui peuvent remporter"
la compétition, estime-t-il, en citant le Nigeria, le Ghana, l'hôte ivoirien, l'Algérie, le Maroc, l'Égypte ou encore le Cameroun.

"Une équipe pour assumer"


Quoi qu'il en soit, portée par la
"ferveur assez incroyable"
des supporters tunisiens présents en nombre
"dans les grandes compétitions"
, la Tunisie
"a de grandes ambitions et une grande faim"
, avertit le natif de Paris, âgé de 25 ans.

Les gens nous mettent parfois dans les favoris et je pense qu'on a l'équipe pour assumer ce rôle.

La Tunisie devra d'abord se sortir d'un groupe E avec la Namibie, l'Afrique du Sud et surtout le Mali.

"On sait que c'est une grosse nation. Ils ont de très belles individualités, c'est une belle équipe de football. Ils peuvent même prétendre à aller très loin"
, souligne Montassar Talbi.

Fort de ses 36 capes, la tour de contrôle (1,90 m) de la défense tunisienne voudra avant tout effacer les
"souvenirs mitigés"
laissés par la dernière CAN au Cameroun, sa première grande compétition internationale, il y a deux ans.

"C'était quelque chose d'indescriptible. C'est une forme d'émotion, de fierté, même de pression, lorsqu'on rentre dans des compétitions comme celle-ci"
, confie-t-il.

Après une phase de poules chaotique, la Tunisie avait créé la surprise
"en sortant le grand favori qui était le Nigeria (1-0) en huitième de finale"
, avant de perdre en quarts contre le Burkina Faso (1-0).

Le Mondial "m'a permis de grandir"


"On sentait réellement qu'on avait la possibilité d'aller plus loin"
, regrette encore aujourd'hui Talbi, qui avait dû déclarer forfait en quarts à cause du Covid.

Le Mondial qatari, il y a un peu plus d'un an, a été tout aussi contrasté. 

"Pour moi, c'était un rêve de gosse de pouvoir jouer cette Coupe du monde (...) dans des stades remplis aux couleurs tunisiennes et d'avoir fait des matches de haut niveau, d'avoir battu la France (1-0) et fait match nul contre le Danemark (1-1)",
dit-il.

L'aventure s'était pourtant achevée au premier tour, en raison d'une défaite contre la modeste Australie (1-0).
"Mais je garde beaucoup de points positifs. C'était une expérience qui m'a permis de grandir"
, assure Talbi.

La retraite internationale du fer de lance Wahbi Khazri, après le Qatar, a laissé un grand vide. Malgré la présence du vétéran et capitaine Youssef Msakni (33 ans, 98 sélections), de nouveaux cadres doivent émerger.

Porteur du brassard en juin, pour un match perdu en Guinée équatoriale (1-0), en qualifications pour cette CAN, et contre l'Algérie (1-1), en amical, Montassar Talbi peut être de ceux-là.


"Je sais que j'ai un nouveau rôle dans cette équipe"
, assume le défenseur qui promet
"de donner le maximum sur et en dehors du terrain pour assumer ces responsabilités"
.

À lire également:





#CAN 2024
#Groupe E
#Tunisie
#Montassar Talbi
5 ay önce