|

Guinée: les autorités militaires gèlent les comptes des membres du gouvernement dissous

L'armée au pouvoir en Guinée a ordonné le gel des comptes bancaires et la saisie des passeports de ses membres après avoir dissous pour des raisons inconnues.

15:29 - 20/02/2024 Salı
AFP
Le chef de la transition en Guinée, chef de l'État, le Général Mamadi Doumbouya.
Crédit Photo : Président Mamadi Doumbouya / Média X
Le chef de la transition en Guinée, chef de l'État, le Général Mamadi Doumbouya.

Les militaires qui ont pris le pouvoir par la force en septembre 2021 ont annoncé lundi la dissolution du gouvernement qu'ils avaient installé en juillet 2022.



Ils ont décidé de faire geler les comptes des membres du gouvernement, de leur prendre tous leurs documents de voyage, ainsi que tous les véhicules de service, et de leur retirer leurs gardes du corps et aides de camp, indique un communiqué lu lundi soir à la télévision d'Etat par le général Ibrahima Sory Bangoura, chef de l'état-major, en présence d'une vingtaine d'autres militaires.

Aucune explication n'a été fournie publiquement à ces mesures, ni à la dissolution elle-même.


L'armée guinéenne, comme celles qui se sont imposées dans plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest depuis 2020, a fait de la lutte contre la corruption un de ses mantras.

Dans un panégyrique de trois minutes, le journal du soir affirme que le chef de la transition, le général Mamadi Doumbouya,
"réaffirme ainsi son leadership et prouve qu'il reste le seul maître à bord"
.

Le journal parle de
"moments d'adversité
", sans plus de précision, et compare le général Doumbouya aux
"grands timoniers d'antan".

Des tensions ont été rapportées récemment entre membres du gouvernement. La capitale Conakry a connu début février un épisode de contestation devenu rarissime sous l'armée.


Celle-ci a interdit toute manifestation. Elle a réprimé l'opposition, largement réduite à l'impuissance. Le pays connaît depuis des semaines de sévères limitations d'accès à internet. La junte a sévi contre un certain nombre de médias.

La junte a consenti sous pression internationale à rendre la place à des civils élus d'ici à fin 2024, le temps, dit-elle, de mener de profondes réformes.


À lire également:





#Guinée
#gouvernement
#coup
#armée
#Ibrahima Sory Bangoura
#Mamady Doumbouya
#dissolution du gouvernement
#Gel des avoirs
5 ay önce