|

La Pologne envisage d'envoyer 74 chars supplémentaires à l'Ukraine

La Pologne a accepté d'envoyer 60 chars à destination l'Ukraine dont 30 PT-91, en plus des 14 chars Leopard 2 de fabrication allemande, a annoncé jeudi le Premier ministre polonais Mateusz Jakub Morawiecki.

19:36 - 27/01/2023 vendredi
AA
Crédit photo: WOJTEK RADWANSKI / AFP
Crédit photo: WOJTEK RADWANSKI / AFP

Déclarant que la Pologne est le premier État à avoir fourni 250 chars de combat à l'Ukraine il y a environ six mois, Mateusz Morawiecki s'est dit heureux que Varsovie ait pu convaincre ses alliés de soutenir plus activement Kiev lors d'un entretien accordé à la télévision canadienne CTV.


Il a noté que 30 des 60 chars que la Pologne transférera seraient des chars PT-91, une version fortement mise à jour du char T-72 de fabrication russe avec des composants locaux et occidentaux.


"Si nous ne voulons pas que l'Ukraine soit vaincue, nous devons être très ouverts et courageux pour soutenir l'Ukraine",
a-t-il déclaré, affirmant que la défaite de l'Ukraine signifierait la défaite de tout le monde.

Le président américain Joe Biden a officiellement annoncé la livraison de 31 chars M1 Abrams à Kiev
, soulignant que cette aide militaire renforcera la capacité militaire des forces ukrainiennes en vue de riposter les attaques russes.

L'Allemagne, le Canada, l'Espagne et la Norvège ont, quant à eux, répondu présent à l'appel lancé par Kiev et décidé de dépêcher des chars lourds Leopard 2.

Kiev avait lancé un appel pour obtenir les chars allemands Leopard 2, mais leur obtention, même auprès des pays qui les possèdent, dont la Pologne et la Finlande, nécessite l'approbation de Berlin.


Le Leopard 2 se distingue par la protection complète qu'il offre à son équipage contre des menaces telles que les engins explosifs improvisés, les mines ou les munitions antichars.


En plus des systèmes de refroidissement du compartiment de l'équipage, il contient un générateur d'énergie auxiliaire et un téléphone qui permet à l'équipage de communiquer avec l'extérieur.


Les pays de l'OTAN craignent que les livraisons de matériel militaire à l'Ukraine n'accélèrent le rythme du conflit et ne le transforment en une guerre ouverte avec la Russie.


À lire également:



#chars
#livraison
#Ukraine
#Pologne
#Russie
#conflit
il y a 1 an