|

Condamnations jordaniennes et palestiniennes des "propos racistes" de Geert Wilders envers les Palestiniens

Le ministère palestinien des Affaires étrangères a condamné les déclarations "racistes" du parlementaire néerlandais Geert Wilders, dans lesquelles il niait le droit des Palestiniens à créer un Etat et appelait à leur déplacement vers la Jordanie.

16:03 - 25/11/2023 samedi
MAJ: 16:43 - 25/11/2023 samedi
AA
Homme politique néerlandais et chef du parti du Parti pour la liberté, Geert Wilders. Crédit photo: SEM VAN DER WAL / ANP / AFP
Homme politique néerlandais et chef du parti du Parti pour la liberté, Geert Wilders. Crédit photo: SEM VAN DER WAL / ANP / AFP

C'est ce qu'indique un communiqué du ministère palestinien des Affaires étrangères, rapporté par l'agence de presse officielle (Wafa).


Wilders, un extrémiste d'extrême droite connu pour son hostilité à l'Islam, a récemment fait des déclarations niant les droits du peuple palestinien, en particulier son droit à un État indépendant et souverain, et la possibilité de résoudre la cause palestinienne aux dépens de la Jordanie.

L'agence a expliqué que le ministère palestinien des Affaires étrangères
"a fermement condamné les déclarations racistes et incendiaires du parlementaire néerlandais Geert Wilders, dans lesquelles il niait les droits du peuple palestinien, en particulier son droit à établir son État indépendant avec Jérusalem-Est pour capitale, et appelant à son déplacement vers la Jordanie".

Le ministère considère ces déclarations comme
"un appel à intensifier l’agression contre le peuple palestinien et une ingérence flagrante dans ses affaires et son destin"
, selon le communiqué.

La même source a souligné que
"le peuple palestinien a montré la vacuité de ces déclarations et positions et a démontré la profondeur de sa fermeté et de son attachement à sa patrie et l'adhésion de ses dirigeants à ses droits nationaux justes et légitimes, saluant les positions fraternelles courageuses et historiques du Royaume de Jordanie."

Le ministère palestinien des Affaires étrangères a appelé le gouvernement néerlandais à
"condamner et rejeter"
ces déclarations,
"conformément au droit international, à la légitimité internationale et à ses décisions".

Vendredi soir, la Jordanie a condamné les déclarations de Wilders, les qualifiant de
"racistes".

Cela fait suite à un entretien téléphonique entre le ministre jordanien des Affaires étrangères Ayman Safadi et son homologue néerlandais Hanke Bronze-Sloot, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Le communiqué indique qu'Al-Safadi a affirmé lors de cet entretien
"la condamnation et le rejet par la Jordanie des positions racistes annoncées par le député extrémiste Geert Wilders, dans lesquelles il niait le droit inaliénable du peuple palestinien à sa liberté et à son État sur son sol national, et dans lequel il a adopté l'illusion de la possibilité de résoudre la cause palestinienne aux dépens de la Jordanie."

"Ces positions racistes absurdes et extrémistes du parlementaire néerlandais n'ont aucune valeur ni aucun effet, et leur seul effet est de dénoncer le racisme de ce représentant, qui est né d'une culture de haine odieuse."
a déclaré le chef de la diplomatie jordanienne.

Pour sa part, la ministre néerlandaise Sloot a affirmé le
"respect de son pays pour les relations amicales historiques entre les deux pays, qui sont basées sur le respect mutuel, et son soutien à la solution à deux États comme moyen de résoudre le conflit et de parvenir à une paix globale dans la région".

Les deux ministres ont souligné
"la poursuite du renforcement des relations amicales qui unissent les deux royaumes, s'étendant sur soixante-dix ans"
, selon le communiqué jordanien.

Mercredi dernier, le Parti de la liberté d'extrême droite et anti-islam, dirigé par Wilders, a remporté 37 sièges aux élections législatives aux Pays-Bas, selon les résultats préliminaires. S'il parvient à former une coalition au pouvoir, Wilders deviendra Premier ministre.


À lire également:



#Pays-Bas
#Palestine
#Geert Wilders
#Jordanie
il y a 5 mois