|

Guinée: Les entreprises paralysées par une grève nationale des travailleurs

Les entreprises ont été paralysées à Conakry, Guinée, lundi, en raison d'une grève nationale des travailleurs réclamant des salaires plus élevés et une baisse des prix des denrées alimentaires, selon les médias locaux.

12:25 - 27/02/2024 Salı
AA
Des véhicules passent sur la route alors que la vie quotidienne se poursuit à Conakry, en Guinée, le 28 septembre 2023.
Crédit Photo : AA / Archive
Des véhicules passent sur la route alors que la vie quotidienne se poursuit à Conakry, en Guinée, le 28 septembre 2023.

Le Mouvement syndical guinéen avait annoncé, la semaine dernière, une grève générale illimitée impliquant les secteurs publics, privé et informel.


Les revendications portent sur l'augmentation des salaires, la libération du syndicaliste Sekou Jamal Pendessa et la baisse des prix des denrées alimentaires.

Pendessa a été arrêté en janvier pour
"participation à une manifestation non autorisée".

"Le premier jour de la grève ressemble à un jour férié dans la circonscription administrative de Kaloum, où toutes les activités sont à l'arrêt. Le réseau de transport est perturbé et les rues sont presque vides"
, a rapporté le site d'information Africaguinee.

Les magasins et les banques de ce pays d'Afrique de l'Ouest sont restés fermés et
"des agents de sécurité ont été déployés devant chaque ministère".

La grève intervient quelques jours après que le gouvernement de transition a été dissous par le général Mamady Doumbouya, qui a pris le pouvoir lors d'un coup d'État en septembre 2021.


À lire également:




#Conakry
#Grève générale
#Guinée
#Mamady Doumbouya
#Mouvement syndical guinéen
#Sekou Jamal Pendessa
2 ay önce